Il envoie un whatsapp à son patron pour demander s’il a bien reçu son mail

Toulouse – Un manager a choqué tout le monde en plein openspace alors qu’il venait d’envoyer un whatsapp à son patron pour lui demander s’il avait bien reçu son mail. La direction aurait confirmé qu’elle n’en resterait pas là.

Ethan, jeune manager de 31 ans fraîchement embauché, ne s’attendait pas à une réaction aussi vive de la part de la direction. Hier matin, alors que tout le monde travaille dans l’atmosphère traditionnelle et chaleureuse qu’il connait de l’openspace, Ethan décide d’envoyer un whatsapp à son patron situé à quelques mètres pour lui demander s’il a bien reçu son mail. “On ne comprend pas pourquoi il a fait une chose pareille”, indique l’un de ses collègues. “Tout le monde voyait en lui un jeune prometteur, quel gâchis !” A la vue de la question “Avez-vous reçu mon mail ?”, le patron s’emporte et condamne tout le plateau à faire des heures supplémentaires.

Interrogé, le patron explique son comportement

“Il lui suffisait de me faire signe, de crier un peu fort. Imaginez d’un coup que je n’ai plus de réseau. On fait comment ? Je voulais que tout le monde comprenne une bonne fois qu’il faut lever ses fesses et venir me dire les choses en face.” Contraints de rester, les collaborateurs ont tous prévenu leur conjoint par texto. Et pour éviter de faire une fausse manip, ils auraient tous effacé le numéro du patron avant d’envoyer “qu’il resterait plus tard exceptionnellement.”

Un spécialiste nous explique

“La technologie est tellement puissante, nous sommes tous connectés. Il n’y a plus d’intérêt à se lever pour se dire les choses, autant rester tranquillement assis sur sa chaise pour composer son message. Pour se dire bonjour, on va préférer s’envoyer un smiley. Idem pour se dire au revoir le soir. Concernant la pause du midi, on peut commander sur son smartphone et se faire livrer. Pourquoi nous forcer à créer du lien social, alors que nous avons désormais la technologie à notre service ?” Une question qu’Ethan s’est surement posée avant de commettre son acte irréparable.

Exprimez-vous !

Ton email ne sera pas affiché ;-)