Licencié par son patron pour avoir inventé “l’application du bonheur”

Paris – C’est après l’annonce diffusée en masse dans les bureaux de sa société, que Bertrand s’est fait “remercier” par son patron alors qu’il venait tout juste de lancer une application pour trouver le bonheur.

C’est en lisant une étude réalisée sur le bonheur au travail, et en regardant une troisième fois le film “A la recherche du bonheur” avec Will Smith que Bertrand a une révélation : créer une application qui permettrait de trouver le bonheur. Conscient de toucher plusieurs milliards de personnes sur terre, il bosse sur son application tous les soirs en rentrant du travail, les week-ends, pendant plusieurs mois. Très vite, une rumeur circule au sein de son entreprise.

“J’avais jamais envisagé la chose ainsi. Je voyais ma situation changer au travail, mon responsable me mettait encore plus de pression. En même temps, ça me confortait dans mon projet de pouvoir trouver le bonheur avec mon application.”

Tout bascule le jour où il est convoqué par son patron, pour s’expliquer sur son projet. Malgré des réponses précises et une motivation sans précédente, il se fait “remercier” pour ne pas avoir respecter les fondements et valeurs du groupe, en cherchant à trouver le bonheur. En partant, son patron lui aurait conseiller de voir un médecin pour comprendre ce qui ne tourne pas rond dans son esprit. Depuis son licenciement pour faute-grave, une première version de l’application a été lancée, mais crashé aussitôt suite à un trop grand nombre de téléchargements d’un coup.

Exprimez-vous !

Ton email ne sera pas affiché ;-)