Amazon va attaquer en justice les visiteurs qui n’ont pas acheté sur son site pendant le Black-Friday

Ne pas acheter de produits en visitant Amazon en plein black-friday sera désormais interdit. Une initiative confirmée par Jeff Bezos, PDF d’Amazon, qui vient de voir sa fortune passée seulement à 100 milliards de dollars en un week-end. Explications.

Le PDG d’Amazon justifie sa décision en précisant qu’il s’agit d’un phénomène d’achat de masse, et que ce phénomène est bénéfique et nécessaire pour l’économie du pays. Selon lui, ne pas acheter sur Amazon en visitant le site en plein black-friday, alors que toutes les équipes ont travaillé d’arrache-pieds pour proposer un rush de bonnes affaires, devrait être interdit.

Quand un produit n’est pas acheté, personne ne voit les dégâts causés sur la motivation des équipes, tout le travail de management et de coaching que cela requiert. Sans parler du manque à gagner pour l’entreprise. Tout cet argent que nous pourrions encore toucher, je suis triste quand j’y pense – explique Jeff Bezos.

Ainsi, dimanche matin, un visiteur a reçu une amende électronique en quittant le site, parce qu’il n’avait rien acheté. En attendant d’éventuelles poursuites judiciaires, Amazon pourrait d’abord lancer une opération de sensibilisation auprès de tous ses visiteurs. Cette sensibilisation prendrait la forme d’un livre obligatoire à 35 euros payable immédiatement et entièrement à la charge du visiteur. Ceux qui s’amuseraient à visiter le site sans rien acheter après avoir pourtant lu le livre, se verraient sanctionner de contraventions encore plus lourdes. Cette prise de décision a eu un effet boule de neige sur les investisseurs, qui ont vu l’action grimper aussitôt l’article paru dans la presse.

Exprimez-vous !

Ton email ne sera pas affiché ;-)