#Paris2024 – Réinventer la mobilité pendant les JO doit passer par restreindre sa vie sociale

Paris – l’an 2017. Le gouvernement vient de mettre en place un groupe secret de travail, pour réfléchir sur des solutions concrètes qui amélioreraient la mobilité des voyageurs pendant les JO 2024. Des propositions optimales et pleines de bon sens, dont d’autres pays Européens pourront s’inspirer.

Il est grand temps de réinventer la mobilité en Ile-de-France. C’est précisément sur ce sujet qu’un groupe d’experts vient d’être nommé par le gouvernement. Nicolas explique : “Pour les JO 2024, il va y avoir plus de monde sur les routes et dans les transports. Notre groupe d’experts est constitué de personnes embauchées par les plus grosses boîtes dont les sièges sociaux sont au centre de Paris. Du coup, ils sont tous les matins bloqués par les transports. Ils savent de quoi ils parlent.”

La première réunion s’est tenue à huit clos ce matin, et déjà une ligne de conduite apparaît : “On doit garder l’ambiance sinistre des transports qui a fait notre réputation à travers le monde. De plus, on pense que les touristes se sont habitués à voir des mecs louches, ivres mort et qui parlent tout seul. On va se concentrer sur la mobilité en général”, déclare l’un des membres du groupe, arrivé en retard à la réunion.

Prochainement, les franciliens vont avoir la chance de découvrir les mesures phares qui amélioreront leur mobilité pendant les JO 2024. Selon nos sources contradictoires, le groupe de travail serait obligé de proposer plus de 20 mesures concrètes, pour espérer obtenir une prime, et la gratuité de leurs moyens de transport sur un an. De quoi motiver et challenger n’importe quelle équipe. En avant-première, voici 8 propositions à découvrir pour améliorer la mobilité, expliquées par l’un des fonctionnaires :

1- “Partir plus tôt le matin” : les experts estiment que 4h sera l’heure idéale pour éviter les heures de pointe et le rush des passagers dans les transports en commun. “A cette heure-ci, il y aura des gens louches qui ne seront pas encore couchés. Du coup, ils pourront aider et guider les touristes si besoin”.

2- “Augmenter les tarifs de stationnement” : ça permettra de dissuader les usagers de prendre leur voiture. Les experts estiment que si certains n’ont pas le choix, ils se mettront en arrêt maladie et n’iront pas bosser. Du coup, ce sera bénéfique pour la mobilité. “On a longtemps hésité, parce que ça nous met dedans pour la 3ème proposition”.

3- “Transformer les véhicules stationnés en chambre à coucher” : les propriétaires pourront faire du airbnb en louant leur véhicule comme une chambre à coucher. Ils pourront même y attacher un caddie avec un tonneau découpé pour y faire griller des marrons chauds. “Ça va aider à créer du lien social. Et le matin, les dormeurs seront déjà sur Paris”.

4- “Moderniser les infrastructures” : des bornes wifi seront rajoutées pour permettre de profiter d’une couverture de réseau plus large. “On s’est rappelé de Thomas Pesquet qui pouvait twitter depuis la lune, alors on s’est dit qu’on devait faire quelque chose pour le wifi du métro parisien.”

5- “Renforcer les efforts en terme de civisme” : une police spéciale sillonnera les rues et les transports pour promouvoir l’entraide et diminuer les risques de dérapage. “Ils n’ont pas le droit d’intervenir, simplement prendre des mesures verbales pour améliorer le civisme. Par exemple, un casse-toi pauvre con dans les transports pourra se transformer en casse-toi pauvre con s’il te plaît.”

6- “Rendre légal UBER juste le temps des JO” : les franciliens et touristes pourront utiliser UBER au maximum, mais uniquement pendant les JO, sous peine de poursuites. “Avant, on en avait pas besoin. Mais comme on ne sait pas trop comment gérer la masse de gens, on a demandé à UBER s’ils pouvaient nous aider le temps des JO”.

7- “Expérimenter en conditions réelles la vitesse de maintenance des escalators” : un mécanicien dormira jour et nuit dans le métro entre 3 stations. De quoi assurer une maintenance exceptionnelle. Il aura toujours quelques pièces sur lui pour faire chanter les artistes ou dévaliser un distributeur en cas de soudaine fringale.

8- “Restreindre sa vie sociale et ses activités” : pour limiter les déplacements, le gouvernement demandera de restreindre sa vie sociale et ses activités. Pour se faire, il compte mettre en place un système de couvre-feu qui n’autorisera plus aucune sortie à partir de 21h. Il sera toujours possible de faire une soirée à distance sur skype.

Si certains considèrent les mesures avec une pointe de scepticisme, une grande majorité des propositions établies par le groupe de travail devrait être une réussite. Elles ne demandent que quelques millions d’euros pour leur mise en place, bien loin des recettes générées par l’arrivée en masse des touristes.

Exprimez-vous !

Ton email ne sera pas affiché ;-)