Gestion de newsletters

Qu’est-ce qu’une newsletter ?

Une newsletter est un condensé d’informations, le plus souvent des actualités périodiques, émanant d’un site web et envoyé par email à un groupe de personnes, s’y étant volontairement abonnés. La newsletter peut concerner des actualités, des nouveautés, mais très rarement des messages publicitaires. Chez Les Novateurs, nous assurons la gestion de newsletters pour nos clients. Car contrairement à ce que la plupart des gens pensent, la newsletter est bien loin d’être détrônée par les réseaux sociaux ! « Has been » vous dites ?

définition d'une newsletter

Pourquoi envoyer une newsletter ?

Très appréciée du public professionnel, la newsletter sert souvent de veille à un secteur d’activité. Elle peut concerner un marché de niche, comme par exemple des nouveaux matériaux utilisés dans les revêtements de sols, ou une cible plus large comme les fans de dernières technologies.

La newsletter est un outil de conversion. Elle permet de capter de nouveaux abonnés, conserver les anciens, en leur envoyant des informations utiles et ciblées. Mettre en place une newsletter, c’est permettre à vos utilisateurs de s’abonner à votre actualité quotidienne, donc augmenter le trafic sur votre site internet.

C’est également un outil puissant de fidélisation. Envoyer de l’information utile à votre cible contribue à renforcer votre positionnement en tant qu’expert sur une thématique. La gestion de newsletters est une étape importante pour accroître votre notoriété.

pourquoi envoyer une newsletter

Quelle différence entre
newsletter et mailing marketing ?

La différence principale entre une newsletter et un mailing marketing réside dans leur objectif. Si la newsletter se veut essentiellement informative (notoriété, trafic), le mailing à une dimension plus commerciale (démarchage). On va envoyer une offre promotionnelle à un grand nombre de personnes via un mailing, ce qui est rarement le cas d’une newsletter.

A la différence d’un mailing, la gestion de newsletters s’appuie sur une fréquence d’envoi périodique : chaque semaine ou tous les mois par exemple. Tandis que le mailing est envoyé en volume, au moment le plus opportun (nouvelle offre). A noter aussi que la newsletter concerne des personnes qui ont choisi de s’abonner, qui ont donc fait le choix de la recevoir. Ce qui n’est pas le cas pou un mailing.

différence entre newsletter et emailing marketing

Quel format choisir pour sa newsletter ?

Il y a le format texte, ou le format html. Si le premier ressemble à un envoi d’email classique, le second permet à la newsletter de retenir toute l’attention du lecteur. C’est d’ailleurs le plus utilisé et le préféré des marketeurs. La newsletter comprend des images, des liens de redirection, des textes, des couleurs, et bien d’autres options de personnalisation (titres, sous-titres).

Certains services d’envoi de newsletters comprennent déjà des modèles, des « templates », prêts à être utilisés. Ces templates sont personnalisables. Vous pouvez y ajouter votre logo, les couleurs de votre site internet ou celles de vos catégories d’actualités, ainsi que vos propres textes.

Si toutefois vous ne trouvez pas votre bonheur dans les modèles de pages proposés, vous pouvez en créer vous-même via des logiciels de création web spécifiques.

Une fois le modèle de page établi, il est conseillé de le garder longtemps. Car les abonnés s’habituent vite, comme un journal, à recevoir ce format et à l’ouvrir depuis leur boîte mail.

quel format choisir pour ses newsletters

Comment fabriquer une newsletter efficace ?

Objet du message court et vendeur : évitez le style trop formel et « pompeux » dans l’objet. Préférez un message court et fort. Par exemple « 10 conseils pour booster votre référencement » aura plus d’impact que « Newsletter n°3 de la société Bertrand. »

Une lecture fluide : vous devez miser sur des textes concis, qui donnent envie d’aller plus loin. La lecture doit être claire et agréable. Utilisez les boutons d’action pour renvoyer le lecteur vers la suite de l’article sur votre site internet.

Un contenu authentique : si vos lecteurs aiment votre information pour son côté utile, ils peuvent aussi l’aimer pour votre style, la manière dont vous décortiquez les sujets et le ton que vous employez. Si c’est le cas, il faut que l’originalité apparaisse dans votre newsletter.

Ajouter des illustrations : les images viennent renforcer vos messages. Vous devez donc en ajouter. Attention toutefois sur la quantité et le poids de ces images. Votre newsletter se verra directement supprimée si son temps de chargement est trop long !

comment fabriquer une newsletter efficace

Quelle est la clé d’une newsletter réussie ?

Avec la gestion de newsletters, vous récoltez les adresses emails de vos abonnés qui ont fait le choix de s’y inscrire. Vous créez donc une base de données qui vous sert à diffuser vos contenus. La clé d’une newsletter réussie ? Une liste de diffusion saine ! Il n’y a pas d’autre secret.

D’ailleurs, si vous étiez tentés d’ajouter des adresses emails « non abonnés » dans votre liste de diffusion, au-delà de l’aspect procédural très douteux… vous ne savez pas si ces personnes seront réellement intéressées par votre actualité. Ce qui risque de faire baisser significativement vos statistiques (délivrance, taux d’ouverture).

La qualité de votre liste de diffusion est le secret d’une newsletter réussie. On parle de base « opt-in », ce qui signifie que les contacts ont donné délibérément leur accord pour s’abonner et recevoir vos newsletters quotidiennes. Au fil du temps, il est conseillé de « nettoyer » sa base pour retirer les contacts inactifs.

clé pour réussir ses newsletters

Quelles obligations légales pour une newsletter ?

En gestion de newsletters, lorsque vous proposez à un lecteur de s’abonner, il s’agit d’une procédure de collecte de données personnelles. Vous collectez et stockez l’adresse email de l’abonné, pour lui envoyer de l’information quotidienne. A ce titre, la newsletter est soumise à l’article 32 de la Loi Informatique et Libertés.

Vous êtes tenus d’indiquer lors de l’envoi, les coordonnées auxquelles le destinataire peut demander le désabonnement à votre newsletter, sans aucun frais. Les outils d’envoi prévoient automatiquement un lien de désabonnement dans le pied de page.

Plusieurs cas de figure d’une démarche d’abonnement à une newsletter :

  • L’opt-in actif : l’utilisateur coche lui-même la case pour s’abonner.
  • L’opti-in passif : cette case est déjà pré-cochée.
  • L’opt-out actif : l’utilisateur coche une case s’il ne souhaite pas s’abonner.
  • L’opt-out passif : l’utilisateur est abonné automatiquement, et doit faire une démarche de désabonnement.

A noter qu’en France, l’envoi de newsletters par des professionnels à des particuliers non-sollicités est interdit.

obligations légales pour la gestion de newsletters

Comment éviter que sa newsletter ne se retrouve dans les spams ?

Vous devez pour cela soigner l’objet de votre email, faire en sorte que le contenu soit bien formaté, et vous adresser à de « vrais » abonnés, des utilisateurs qui ont volontairement fait le choix de recevoir vos informations.

Beaucoup de facteurs augmentent le risque que votre newsletter soit considérée comme un spam. Vous devez respecter l’équilibre entre textes et images, contrôler que votre mail ne contienne pas de liens cassés qui renvoient vers des pages internet inexistantes.

Vos lecteurs peuvent aussi signaler votre newsletter en tant que spam lorsqu’ils la reçoivent. D’où la nécessité de bien s’assurer qu’ils veulent lire vos informations ! Eviter que votre newsletter ne soit considérée comme un spam est une étape cruciale dans la gestion de newsletters.

éviter que ses newsletters ne tombent dans les spams

Quel est le meilleur moment pour
envoyer sa newsletter ?

L’heure optimale dépend de votre business. En moyenne, plus de 85% des emails sont ouverts en semaine. Pour répondre à cette question qui revient souvent, nous vous conseillons de faire des tests, pour comprendre ce qui marche le mieux dans le cadre de votre actualité. Par exemple, une entreprise de loisirs plein-air destinés aux enfants aura plus de chances de toucher ses lecteurs la veille de week-end.

En règle générale, les meilleurs moments pour envoyer une newsletter sont tôt le matin (lecture dans les transports), en début d’après-midi (pause café), et autour de 20h00 le soir. Mais encore une fois, ces créneaux dépendent fortement de votre business.

quel est le meilleur moment pour envoyer ses newsletters

Comment mesurer la performance
d’une newsletter ?

L’utilisation d’une newsletter trouve son intérêt dans la mesure où il est possible de mesurer sa performance auprès de votre cible. Vous savez qui aime, quoi, et à quelle heure. Les rapports statistiques précis et détaillés sur les taux de délivrance, taux d’ouverture, taux de clics, … vous donnent des pistes pour améliorer le contenu de vos prochaines newsletters.

Vous déterminez ce qui a fonctionné (ou pas) et ajustez le prochain envoi : boutons, liens, titres, textes, images. Selon la solution professionnelle que vous choisissez pour envoyer vos newsletters, les outils de mesure de performance seront plus ou moins efficaces.

Quelques exemples de logiciels :

  • Mailjet : simple à utiliser et abordable (solution que nous utilisons pour nos clients). La plateforme permet une gestion intuitive, et un suivi optimisé de la délivrabilité.
  • Mailchimp : facile à utiliser, il comprend plusieurs templates prêts à l’emploi.
  • Sarbacane : logiciel « clé en main », très intuitif avec des modèles de template responsive. Son coût reste cependant assez élevé.
  • Simple mail
  • Genius contact
mesurer la performance de ses newsletters

Ce qu’il ne faut jamais faire avec une newsletter ?

En faire trop ! Les marketers vous le diront souvent : « on veut du clic, du taux d’ouverture ! » Pour qu’une newsletter fonctionne, il faut une accroche percutante sans pour autant en faire des caisses : pas de messages racoleurs (« cet email va changer votre vie à jamais »), intrusifs (« tu nous as manqué ! »), ou encore anxiogène (« alerte, ouvrez vite sinon… »).

Soigner le contenu en oubliant la forme est également une erreur. Si la mise en page n’est pas optimisée, les messages seront illisibles sur tous les terminaux (écrans PC, mobiles, tablettes). Encore plus dommage si le contenu était de qualité…

Une newsletter signifie-t-elle un engagement dans le temps ?

Une règle incontournable de la newsletter : la périodicité ! Inutile de mettre en place des campagnes de newsletters si vous n’êtes pas prêts à tenir dans le temps. Chez Les Novateurs, nous encourageons nos clients à envoyer une à deux newsletters par mois. En fonction des ressources et contraintes, il est nécessaire de déterminer quelle périodicité peut être assumée. Un lecteur s’attache à son support. Ne pas lui fournir, c’est prendre le risque de le perdre.

Base de données newsletter : le Gated Content ça vous parle ?

« Le Gated quoi ?! » La mise en place d’une newsletter nécessite la création d’une base de données clients en amont. Il est judicieux de créer un contenu à forte valeur ajoutée, qui ne sera activé qu’une fois le lecteur inscrit à la liste de diffusion. Livres blancs, formations en ligne, chiffres clés… autant de contenus qui sont susceptibles d’aider les clients à vous communiquer leurs adresses. Avant de s’inscrire, ils doivent comprendre que les contenus valent la peine pour eux. Pourquoi ne pas leur donner un petit aperçu ?

Le bon mail, au bon contact, au bon moment ?