Share this post

La recherche vocale Google, c’est lorsque vous « donnez de la voix » pour rechercher via internet une information sur un produit ou un service. Une technologie à part entière, basée sur la reconnaissance vocale. Parler plutôt que saisir du texte sur un clavier.

Qu’on se le dise, l’ère de la recherche vocale Google modifie considérablement la manière dont les utilisateurs (mobinautes) naviguent, mais également celles dont les experts en marketing digital, notamment spécialistes du référencement, travaillent !

Vous connaissez déjà les principaux assistants digitaux, tels que Siri, Google Now, Alexa, Cortana ou encore Google Assistant. Si vous posez une question en parlant à haute voix à l’un de ses assistants, vous verrez qu’il vous apportera une réponse concrète.
Par exemple : « Dis Siri, peux-tu me donner des informations sur l’agence Les Novateurs ? »

Si on considère que plus de 60% du trafic en ligne est généré sur appareils mobiles et tablettes, il est clair que la recherche vocale Google est un enjeu. L’impact sur le SEO est tout aussi évident, car un mobinaute ne formule pas sa requête de la même manière à l’oral qu’à l’écrit. Travailler son référencement en terme de Search traditionnel est déjà un gros travail, voilà qu’il faut aussi le penser en Voice Search. Alors quelle part accorder à l’un plus qu’à l’autre, quel impact et opportunité de la recherche vocale Google sur le SEO ? Parlons-en ! (enfin écrivons-le).

Tendances de la recherche vocale selon l’âge des utilisateurs

Selon une étude d’Emarketer, il semblerait que la popularité de la recherche vocale Google dans le monde évolue plus rapidement avec les dernières générations.

Les tranches d’âge les plus jeunes sont très sensibles à la recherche vocale. On constate que le taux d’utilisation est élevé chez les Millenials. Selon les cibles, la progression varie de 17% à 70%, ce qui est considérable !

D’autres chiffres (Brightlocal) révèlent que :

  • 72 % des possesseurs d’enceintes connectées ont intégré leur appareil à leur routine quotidienne.
  • 30% des recherches digitales seront faites sans utiliser un écran d’ici 2020.
  • 39 % des Millennials utiliseront une interface vocale d’ici 2019.

Enfin (étude Search-Foresight) même si nous savons que la recherche vocale est principalement utilisée dans des recherches simples, de plus en plus de mobinautes sont amenés à l’utiliser dans des requêtes plus complexes, dans des actions dites « engageantes. »

Recherche vocale et recherche textuelle, quelle différence ?

Il y a d’abord l’art et la manière : un utilisateur n’agit pas de la même façon en tapant sa requête sur un clavier ou en dictant cette même requête vocalement. En recherche textuelle, on peut considérer que l’internaute a pris « l’habitude » d’interroger Google en fonction de mots-clés. Par exemple, il va taper 3-4 mots de type : « recette dessert facile rapide. » En recherche vocale, la recherche sera beaucoup plus naturelle et fluide, et prendra bien souvent la forme d’une question. Dans notre exemple : « Quel dessert facile et rapide pour ce soir ? »

Les internautes préfèrent dicter et écouter plutôt que d’écrire et lire. Un moyen plus rapide de dénicher l’information et de la digérer. En soi, ce n’est pas très surprenant. Dans notre exemple, un mobinaute qui à la main dans la crème aura beaucoup moins de mal à écouter les conseils de préparation de la recette qu’à les lire !

Des opportunités à l’échelle locale

On peut s’en douter, les recherches vocales des mobinautes ont trois fois plus de chances d’être locales que les recherches textuelles. Tout simplement car un utilisateur recherche le « meilleur restaurant dans le coin », la « boulangerie encore ouverte », ou « l’heure du prochain train au départ de sa gare. »

Une géolocalisation active, qui offre de belles opportunités aux entreprises locales. D’ailleurs, il n’est pas rare qu’une majorité des recherches vocales géolocalisées entrainent une action directe (contact téléphone, déplacement en boutique, réservation, etc.). Trouver des horaires, tracer un itinéraire, appeler un commerçant, autant de services rapides et utiles à l’échelle locale.

Google, un moteur de réponses

On le connaît par son surnom de « moteur de recherche », mais il peut également porter celui de « moteur de réponses. » Aujourd’hui, combien sommes-nous à solliciter Google plutôt que des proches pour obtenir des réponses à nos questions ? Avant, on appelait sa mère pour lui demander la puissance du four et le temps de cuisson d’une Quiche Lorraine. Maintenant, on demande à Google !

Il s’agit d’ailleurs souvent de répondre à des problématiques de situation : comment réussir sa mayonnaise ? comment changer une roue crevée ? comment déboucher une bouteille sans tire-bouchon ? comment allumer un feu sous la pluie ? … des requêtes plus longues, et plus précises.

Recherche vocale : quel impact sur le SEO ?

Si on résume, plusieurs tendances se distinguent au niveau de la recherche vocale :

  • Des questions en guise de requêtes : on oublie les mots-clés à taper pour se concentrer sur des questions auxquelles on cherche des réponses précises.
  • Des résultats plus ciblés : la recherche implique souvent une proximité géographique, une notion de temps.
  • Les requêtes s’allongent : on quitte progressivement l’usage de mots-clés génériques pour se rapprocher des expressions de longue traîne. Plus besoin de taper, alors on en profite !
  • Peu importe l’orthographe, ça fonctionne : plus besoin de taper pour effectuer sa recherche, donc plus de fautes d’orthographe, puisque c’est l’assistant digital qui va interroger sa base de données et en quelque sorte « taper » à votre place.

Maintenant, reste à savoir comment adapter votre stratégie SEO pour optimiser votre site web à la recherche vocale ?

Comment optimiser son site pour la recherche vocale Google ?

Il existe plusieurs méthodes pour optimiser votre site web à la recherche vocale. Nous vous dévoilons quelques pistes pour mieux vous y préparer, et tirer parti de ses opportunités.

1. Adaptez vos contenus au langage naturel

La recherche vocale étant par définition plus conversationnelle que celle écrite, il faut structurer vos contenus dans ce sens. L’optimisation du contenu pour la recherche vocale pourrait constituer à lui seul un article entier, alors nous allons faire court… il s’agit de :

  • Se concentrer sur des contenus plus longs, sur des requêtes de longue traîne.
  • Répondre à des questions précises, de façon claire et concise.
  • Transformer vos contenus en y intégrant des questions, et les formuler de plusieurs façons différentes (pensez aux questions potentielles de vos clients).
  • Préférer les contenus pédagogiques et didactiques.
  • Encourager les commentaires et les conversations, pour vous permettre de retrouver une sémantique orale, plus conversationnelle. Comme mettre en place les traditionnels FAQ ou forum.

2. Un site web mobile-friendly

Pourquoi avoir un site web mobile-friendly ? (tiens une question !) Une recherche vocale s’effectue principalement via un appareil mobile. Il faut donc que votre site soit optimisé à l’affichage. A commencer par les textes, les boutons, les images, les liens. En créant un site web mobile-friendly, vous augmentez vos chances de bien vous positionner. Du moins, ça commence par là !

3. Travaillez vos mots-clés

C’est un paradoxe. D’un côté, vous devez conserver les mots-clés dans vos contenus, pour booster votre référencement sur votre thématique. Mais de l’autre, vous devez adapter ces mêmes contenus au langage naturel. La solution ? Travaillez des mots-clés plus précis, plus longs. Pensez aux expressions de longue traîne, enrichissez vos contenus d’expressions sémantiquement proches. Concentrez-vous sur la réponse, et un peu moins sur les mots-clés. Vous verrez que l’exercice sera pour vous aussi, beaucoup plus naturel !

4. Misez sur du référencement local

Si votre produit ou service vous le permet, misez sur le référencement local. En moyenne, 25% des recherches vocales concernent des adresses de lieu. Pensez donc à intégrer dans vos pages et vos contenus, des données géographiques, des indications de plan, des horaires, pourquoi pas même des avis client (s’ils ont testé, ils sont souvent proches géographiquement !). La recherche vocale est étroitement liée au référencement local, pensez-y.

Takeaway : La recherche vocale s’inscrit dans la continuité de la technologie et du développement de nouveaux appareils facilitant la mobilité. La manière dont les utilisateurs recherchent de l’information sur internet change, il faut donc s’adapter. L’agence Les Novateurs aide ses clients à penser leur stratégie SEO, à créer des contenus spécifiques qui répondent aux évolutions des mobinautes et des moteurs de recherche.

Autres articles :